origines

Je suis prof d’anglais en collège depuis 1995, et j’ai fait mes armes durant 7 ans en région parisienne, notamment à Grigny, dans un établissement étiqueté « ZEP / sensible / plan violence ». Depuis mon affectation dans la douce mais pas toujours dolente région du Sud, j’ai éprouvé le besoin de retourner vivre dans un pays anglophone (comme ce fut le cas dans mes jeunes années comme assistante de français à Londres). En 2005, j’ai fait acte de candidature auprès du CIEP pour un échange poste pour poste, mais j’ai dû interrompre un échange avec l’Australie avant même le départ, pour raisons personnelles. Cette même année, j’ai décliné une proposition d’échange avec le Kentucky, puisque je privilégiais l’Australie.

J’ai constitué un nouveau dossier de candidature au début de cette année, pour le seul pays désormais disponible à l’échange de poste, les Etats-Unis. Fin Mars, j’étais informée que mon dossier n’avait pas abouti.

Mais …

Le 22 juin 2010, après que mon dossier  fut renvoyé dans l’académie, la DAREIC (Délégation Académique aux Relations Européennes et Internationales et à la Coopération) me proposait de remplacer au pied levé un collègue dans le cadre du programme Jules Verne, pour une année scolaire, à New York.

Sans dire « oui » de but en blanc, je n’ai jamais dit « non ». Le lendemain, je courais à la Police pour faire le passeport biométrique, me faisais tirer le désormais lugubre portrait en 50 par 50 mm pour le visa, informais mes proches … Le surlendemain, je partais avec 3 collègues et 48 élèves direction Oxford (Angleterre) pour cinq jours… Inutile de vous dire que je vécus ce voyage pourtant longuement préparé et attendu … comme si je ne m’appartenais plus!

New York …

De mails urgents en coups du hasard (mais « il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rencontres« , dit-on), de coups de fils en constitution de dossiers divers et variés, de sourdes angoisses (caser mon petit chien, mettre la maison en location …) en moments d’excitation extrême, de coups de gueule à la banque ou chez Orange en endormissements béats … me voici à l’aube d’une aventure d’un an : enseigner le français dans un collège du Bronx, et vivre à New York!

J’espère parvenir ici à narrer toutes ces petites aventures qui vont tisser la Grande Aventure de la « petite Frenchie » dans la Grosse Pomme. Voui … il me sera sans doute difficile de résister à certains clichés, et justement, je suis impatiente de voir lesquels se dégonfleront tout seuls, et lesquels seront peut-être un peu plus durs à démolir. Sans parler de mon impatience à découvrir le système scolaire américain … et le Bronx!

Les commentaires sont ouverts … mais vous comprendrez que je ne pourrai m’offrir le luxe de répondre à chacun d’entre vous systématiquement. Néanmoins, vos avis, vos réactions, vos surprises, vos joies, vos agacements, vos rires … sont les bienvenus!

7 août 2010

Les commentaires sont fermés !